Édition nº 193 – À la recherche du dirigeant parfait

Un lecteur m’envoie un questionnaire. Dans celui-ci, il présente le profil de trois dirigeants d’envergure internationale qui ont vécu à la même époque et demande s’il est possible de choisir le meilleur d’après les données suivantes :

Candidat A : a fréquenté des guérisseurs, consultait fréquemment des astrologues. Il avait deux maîtresses. Sa femme était lesbienne. Il fumait beaucoup. Il buvait de huit à dix martinis par jour.

Candidat B : n’arrivait pas à garder un emploi, à cause de son arrogance. Il dormait toute la matinée. Il prit de l’opium au collège, et fut toujours considéré comme un mauvais élève. Il buvait un verre de cognac tous les matins.

Candidat C : fut décoré comme un héros. Il était végétarien. Il ne fumait pas. Il avait une discipline exemplaire. Occasionnellement il buvait une bière. Il resta avec la même femme dans les moments de gloire et les moments de défaite.

Quelle est la réponse ?

A) Franklin Delano Roosevelt. B) Winston Churchill. C) Adolf Hitler.

Alors qu’est-ce que la gouvernance ? L’encyclopédie la définit comme la capacité d’un individu à en motiver d’autres dans la recherche d’un même objectif. Les librairies sont pleines de textes à ce sujet, et normalement les dirigeants sont dépeints avec des couleurs éclatantes, des attributs enviables, des idéaux suprêmes. Le dirigeant est pour la société comme le « maître » pour la spiritualité. Cependant cela n’est pas absolument vrai (dans un cas comme dans l’autre).

Notre grand problème, surtout dans un monde qui devient de plus en plus fondamentaliste, est de ne pas permettre que les personnes qui occupent des positions importantes commettent des erreurs humaines. Nous sommes toujours à la recherche du gouvernant parfait. Nous sommes toujours derrière un pasteur qui nous dirigerait et nous aiderait à trouver notre chemin. En réalité, les grandes révolutions et les grandes avancées de l’humanité ont été provoquées par des gens semblables à nous tous – à cette seule différence qu’ils avaient le courage de prendre une décision-clé dans un moment difficile.

Il y a très longtemps que, dans mon inconscient, j’ai remplacé le mot « dirigeant » par l’expression « guerrier de la lumière ». Qu’est-ce qu’un guerrier de la lumière ?

Les guerriers de la lumière ont toujours une lueur particulière dans le regard.

Ils sont au monde, ils font partie de la vie des autres, et ils ont commencé leur voyage sans besace ni sandales. Il leur arrive souvent d’être lâches et ils n’agissent pas toujours correctement.

Les guerriers de la lumière souffrent pour des causes inutiles, ils ont des attitudes mesquines et se jugent parfois incapables de grandir. Ils se croient fréquemment indignes d’une bénédiction ou d’un miracle.

Les guerriers de la lumière ne savent pas toujours avec certitude ce qu’ils font ici. Ils passent souvent des nuits blanches à se dire que leur vie n’a aucun sens.

Tous les guerriers de la lumière ont déjà eu peur de se lancer dans le combat. Tous les guerriers de la lumière ont déjà perdu foi en l’avenir.

Tous les guerriers de la lumière ont déjà suivi un chemin qui n’était pas le leur. Tous les guerriers de la lumière ont pensé qu’ils n’étaient pas des guerriers de la lumière. Tous les guerriers de la lumière ont déjà manqué à leurs obligations spirituelles.

C’est pour cela qu’ils sont des guerriers de la lumière ; parce qu’ils ont traversé tout cela, et n’ont pas perdu l’espoir d’être meilleurs qu’ils ne l’étaient.

C’est pour cela qu’ils sont des guerriers de la lumière. Parce qu’ils se trompent. Parce qu’ils s’interrogent. Parce qu’ils cherchent une raison – et ils vont certainement la trouver.

Comments

  1. lucia says:

    elle est commment cette lueur particuliere?

  2. Lunesoleil says:

    Je suis pour le A pour la fréquentation des Astrologues , il est vrai que la perfection n’existe pas et n’ai surtout pas l’adage des apparences souvent trompeuses !!!!!

    1. marie-christine says:

      j’ai lu quelque chose sur l’astrologie
      …elle n’a pas d’age! :)
      tant mieux

  3. Marie-Christine says:

    Bonjour Paulo,

    J’ai fait encore une erreur.
    “To err is human” est une citation …
    J’ai oublie de mettre les ” ”
    Ca m’aiderait enormement si vous pouviez le changer SVP.
    Merci beaucoup.
    Love et beijos.

  4. Marie-Christine says:

    Quelle est la pire des choses ; celle de l’accepter ou de le denier?

  5. Marie-Christine says:

    To err is human.

  6. dera says:

    C’est peut etre vrai ce que vous avancez mais n’est il pas temps de dire que les dirigeants doivent etre des models partout ou ils vont?
    Anglophone ou pas?C’est l’image de prestige et de symbole qui comptent,ce qui veut dire que “l’hummain”n’efface donc pas les fautes mais excuse les erreurs des dirigeant.

  7. Marie-Christine says:

    Bonjour Paulo,
    Je reviens.
    Ce que vous dites me fait penser a une equipe de Football un peu.
    Par example, disons l’Angleterre contre la France. On sait que les rivalites entre eux datent de Mathusalem, depuis les guerres vraiment, non? Ils ne voient pas les choses exactement de la meme maniere.
    Entre l’arbitre, disons il est du Bresil, il voit les choses differemment, comme s’il avait un troisieme oeil. Soudainement, les choses tournent d’un autre cote et les equipes realisent que finalement avec un peu d’aide ils peuvent s’entendre. La langue etait la barriere. La balance se retablit.Bravo, vive le Bresil,on avait besoin d’un arbitre comme ca. Beijos.

    Hello Paulo,
    I am back.
    What you are saying here,reminds me a bit of a Soccer Team.For example, say England against France,We know the rivalry between the two dates back from Mathusalem, since the wars, really? They don’t see eye to eye.
    Enters the Empire, let’s say he is from Brasil, he sees things in a different way, with the third eye. Suddenly, things turn around and with a little bit of help, they get along fine. The language was the barrier. The balance is now re-establish. Thanks to Brasil, we needed an Empire like that. Beijos.

    1. marie-christine says:

      Cela va bien avec “Today we are proud of being Brazilians” un peu de mix and match. :)
      Thanks a million, Paulo, the best coach I have ever had.
      With love and beijos

  8. Marie-Christine says:

    I thought I translated what I have just said in French.
    Hi Paulo, It is true what you are saying, I always find it silly mainly from the Anglo-Saxon point of view that the Heads of governments are not allowed to commit “human errors.” In France, for example, everyone knows that practically all the Presidents have had mistresses and no one makes a big fuss about it.
    A different way of looking at life…
    Have a pleasant day. :)

  9. Marie-Christine says:

    Bonjour Paulo,C’est vrai ce que vous dites, j’ai toujours trouve idiot surtout du cote anglo-saxon que les dirigeants n’ont pas le droit de commettre “des erreurs humaines”. En France par ex tout le monde sait que pratiquement tous les presidents ont eu des maitresses et personne n’en fait un monde.
    Une facon differente de voir la vie..
    Bonne journee.
    :)