Le péché et les religions

Christianisme : le jeu d’échecs

Le jeune homme dit à l’abbé du monastère :

« J’aimerais être moine, mais je n’ai rien appris d’important dans la vie. Tout ce que mon père m’a enseigné, c’est le jeu d’échecs, qui ne sert pas pour l’illumination. En plus, j’ai appris que tout jeu était un péché.

– C’est peut-être un péché, mais cela peut aussi être une diversion, et qui sait si ce monastère n’a pas besoin un peu des deux » fut la réponse.

L’abbé réclama un échiquier, appela un moine, et lui demanda de jouer avec le garçon.

Mais avant que la partie ne commence, il ajouta :

« Bien que nous ayons besoin de diversion, nous ne pouvons pas permettre que tout le monde joue aux échecs. Alors, nous aurons seulement ici le meilleur des joueurs ; si notre moine perd, il quittera le monastère, et il te laissera une place. »

L’abbé parlait sérieusement. Le garçon sentit qu’il mettait sa vie en jeu, et il eut des sueurs froides ; l’échiquier devint le centre du monde.

Le moine commença à perdre. Le garçon attaqua, mais alors il vit l’air de sainteté de l’autre ; à partir de ce moment, il commença à mal jouer à dessein. Après tout, il préférait perdre parce que le moine pouvait être plus utile au monde.

Brusquement, l’abbé jeta l’échiquier par terre.

« Tu as appris beaucoup plus que ce qu’on t’avait enseigné, dit-il. Tu t’es concentré suffisamment pour vaincre, tu as été capable de lutter pour ce que tu désirais. Ensuite, tu as eu de la compassion, et tu t’es disposé à te sacrifier au nom d’une noble cause. Sois le bienvenu au monastère, parce que tu sais équilibrer la discipline et la miséricorde. »

Judaïsme : pardonner dans le même esprit

Le rabbin Nahum de Tchernobyl était sans cesse offensé par un commerçant. Un jour, les affaires de ce dernier commencèrent à aller très mal.

« Ce doit être le rabbin, qui réclame vengeance à Dieu », pensa-t-il. Et il alla présenter des excuses à Nahum.

« Je vous pardonne avec le même esprit que vous me le demandez », répondit le rabbin.

Mais les pertes de l’homme augmentèrent de plus en plus, et puis il fut réduit à la misère. Les disciples de Nahum, horrifiés, allèrent demander ce qui s’était passé.

« Je lui ai pardonné, mais il a continué à me haïr au fond de son cœur, dit le rabbin. Alors sa haine a envahi tout ce qu’il faisait, et la punition de Dieu est devenue encore plus sévère. »

Islam : où est Dieu

Dans un petit village du Maroc, un imam contemplait le seul puits de toute la région. Un autre musulman s’approcha :

« Qu’y a-t-il à l’intérieur ?

– Dieu est caché là.

– Dieu est caché dans ce puits ? C’est un péché ! Ce que vous voyez doit être une image laissée par les infidèles ! »

L’imam lui demanda de s’approcher et de se pencher au bord. Reflété dans l’eau, il put voir son propre visage.

« Mais c’est moi !

– Voilà. Maintenant vous savez où Dieu est caché. »

Comments

  1. :) says:

    C’est un bon peche mignon.