Warrior of the light meditations

If you have read one book by Paulo Coelho, I would guess it was, The Alchemist. The book has sold millions of copies all over the world and has been printed in many languages.

I picked up the book, Warrior of the Light, thinking that it would tell a story about strength and overcoming, similar to the Alchemist.

But the book was different than my expectations. Reading the Warrior of the Light I felt like it was a book that paired well with the Alchemist.

The book reviews how a Warrior of the Light builds him or herself to that standard.

The Manual

As I was reading the book, I picked up on many of the principles Paulo Coelho talked about. I also thought about different principles that were important to me.

Below I would like to share with you 101 principles, attitudes, believes and philosophies to help you overcome negative thoughts, feelings, actions and mindset.

I am in the process, and continue to be in the process, of learning how to apply these lessons to my life. Each day we face new challenges and the lessons below are opportunities for us.

 

101 Lessons from Warrior of the Light

  1. Sometimes you need to step away from the things that you obsess about before they can be realized.
  2. Show your gratitude to others and for others.
  3. Let others judge you. They are going to do it anyway. You keep doing what you know if right.
  4. It is important to have life experience versus theory from books.
  5. First prepare and then take action.
  6. If you have weaknesses, admit it. Only then are you ready to improve.
  7. [bctt tweet=”Every situation is a chance to learn something new.” via=”no”]
  8. Learn to be disciplined.
  9. Developing new abilities is the key to overcome old habits.
  10. Pick and choose battles carefully.
  11. It is nice to relax but do not have many days that repeating.
  12. Are you predictable?
  13. Play your role until you can get out of your circumstances.
  14. Do you have expectations of others? Don’t.
  15. What’s your purpose in life?
  16. The words you use when talk to yourself need to be positive.
  17. Talk to yourself and make sure you are doing what you need to do.
  18. Asking a higher power for advice.
  19. Be humble even when you do not want to be.
  20. Are you sharing your success with others? Why?

  21. Reflecting on the past.
  22. Pass the torch to the next generation.
  23. Do your goals keep you awake?
  24. Complaints do not go a long way. Why do you complain?
  25. What remains after you have worked all day?
  26. Your journey is different for the journey of everyone else.
  27. [bctt tweet=”New challenges are there once you get over the old ones.” via=”no”]
  28. Know your faults.
  29. Know your strengths.
  30. Looks at your opportunity not the opportunities of others.
  31. Motive others when you can.
  32. Show compassion for others.
  33. What do you fear? Why?
  34. Don’t focus on betrayal.
  35. Are you trying to walk someone else’s path?
  36. Do not focus on the trivial things.
  37. If you have no believe in yourself. Then your first job is to build it.
  38. Are you forgetting God?
  39. Who do you say Yes to and No to?
  40. Think about those you hurt in love.

  41. How are you improving yourself?
  42. Always finish what you start if it serves a purpose.
  43. Who is your teacher, mentor or coach?
  44. Share your heart with others.
  45. Share your thoughts with others.
  46. Who is not your teacher?
  47. Helping others is important.
  48. Help yourself first then help everyone else.
  49. Why do you fight with others?
  50. Use silence as your partner in guiding your direction.
  51. [bctt tweet=”Remember it will be done by you or someone else.” via=”no”]
  52. Do you show your pain?
  53. Where does your joy come from?
  54. How do you prepare to take action?
  55. What is your daily routine and why?
  56. Where are you going to be in 5 years?
  57. Take action on your thinking.
  58. Make mistakes and learn. Do not be discouraged at the first sight of failure.
  59. Be a strong foundation for others.
  60. Fight for what you believe in.
  61. Do you make up excuse in defeat?

  62. Be patient and enjoy the journey.
  63. Do not let real opportunities slip away while you focus on the wrong things.
  64. Remember you will be tested, so do not lose your heart in the journey.
  65. Remove hate from your heart.
  66. Look at the ways others carry themselves.
  67. Believe your intuition.
  68. Stick to what you believe in but be willing to change.
  69. Ensure you take care of the details.
  70. Don’t lose hope. Keep the faith.
  71. Never place blame on others.
  72. Use fear to motivate you not stop you.
  73. Know even when you are not doing anything, billions of things are still happening.
  74. [bctt tweet=”Believe wholeheartedly in the good you know about yourself.” via=”no”]
  75. Understand the tools you have and how to use them.
  76. Be a child at heart and a warrior on your journey.
  77. Deal with challenges and let go of negative feelings.
  78. Allow yourself to understand the decision, before you make it.
  79. Stand for justice. This means justice for all not just a few.
  80. People are always watching your actions.

  81. Become the master of your thoughts and emotions.
  82. Be the same with everyone.
  83. Who are your friends and why?
  84. Don’t give up. Fall and get up one more time.
  85. Understand the battle ahead.
  86. Are you selfish or do you practice selflessness?
  87. Be a slave to your dream.
  88. Know when and how to work with others.
  89. [bctt tweet=”Who inspires you from the past and in the present.” via=”no”]
  90. Do you give others second chances?
  91. Get wisdom from those who lived before you.
  92. Where do you get courage from?
  93. The first step is important.
  94. Do you know how to feel?
  95. Have faith in God and yourself.
  96. What will you leave the next generation?
  97. Timing is everything
  98. Surround yourself with the best people you can find.
  99. What strategy do you consider before you take action?
  100. Do you have self-trust?

  101. Know the world is random insanity.

Summary

The 101 lessons are only a small part of the knowledge you get from the book, Warrior of the Light. Everyone is going through something different and your situation can help you see the wisdom in a different light.

I recommend you focus on one principle each day. In one year, you focus on each principle at least 3 times. Continue to find new ways to apply the lesson in this book.

Take Action

Of the 101 steps, which one will you focus on first?

Leave a comment below and share why you will focus on it. Check out other articles in this post.

Connect with me on Facebook and never miss out on new articles what come out weekly. The secret is to sign up for the email list. You can do this at the bottom of the post.

Want to read more by Paulo Coelho? Go to our resource page which has links to Amazon. Here you can own books by this amazing author.

Each item you select to own, helps us build and grow Discover Your Life Today. Thank you for your continued support.

Don’t just imagine change. Bookmark this page and come back every 30 days, reread the article and continue to apply the information.

Citations de Paulo Coelho

– Un peu de folie est nécessaire pour faire un pas de plus.

– Le courage est la peur qui fait ses prières.

– On ne s’aperçoit pas toujours que l’on parcourt chaque jour un nouveau chemin.

– Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons.

– La meilleure manière de connaître et de détruire un ennemi, c’est de feindre de devenir son ami.

– Ecoute ton coeur. il connaît toute chose, parce qu’il vient de l’âme du monde, et qu’un jour il y retournera.

– L’homme a rarement le pouvoir de prendre une décision.

– Le bonheur est quelque chose qui se multiplie quand il se divise.

– Si tu ne veux pas t’attirer d’ennuis, partage toujours la responsabilité.

– Seule l’explosion intérieure permet de briller.

– Tout comme les rivières changent leur cours, l’idéal des hommes est aussi sujet à transformations.

– La conscience de la mort nous incite à vivre davantage.

– Le bon combat est celui engagé parce que notre coeur le demande.

– De toutes les armes de destruction inventées par l’homme, la plus terrible (et la plus puissante) était la parole.

– Tous les malheurs ont une fin. ainsi en est-il aussi des gloires et des tragédies du monde.

– C’est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante.

– Il n’y a qu’une façon d’apprendre, c’est par l’action.

– De toutes les manières que l’homme a trouvé de se faire du mal à lui-même, l’amour est la pire.

– Même la plus grande sagesse peut être occultée par l’éclat de la vanité.

– Quand on aime, on n’a aucun besoin de comprendre ce qui se passe, car tout se passe alors à l’intérieur de nous…

– C’est grave de s’obliger à ressembler à tout le monde : cela provoque des névroses, des psychoses, des paranoïas.

– Rien dans ce monde n’arrive par hasard.

– Tout le monde est faible devant la souffrance.

– L’être humain ne s’offre le luxe d’être fou que lorsque les conditions sont favorables.

– L’enthousiasme se manifeste normalement de toute sa puissance pendant les premières années de notre vie.

– Tout homme a le droit de douter de sa tâche et d’y faillir de temps en temps. la seule chose qu’il ne puisse faire, c’est l’oublier.

– La jeunesse est ainsi, elle établit ses propres limites sans demander si le corps supporte.

– Celui qui désire mener le bon combat doit regarder le monde comme s’il s’agissait d’un trésor inépuisable, qui attend d’être découvert et conquis.

– Nous sommes tous fous d’une façon ou d’une autre.

– Les gens ont toujours tendance à vouloir aider les autres, uniquement pour se sentir meilleurs qu’ils ne sont en réalité.

– La vie peut être courte ou longue, tout dépend de la façon dont nous la vivons.

– Qu’est-ce qui pousse une personne à se détester ? peut-être la lacheté. ou l’éternelle peur de se tromper, de ne pas faire ce que les autres attendent.

– Un marteau n’a pas de raison d’être s’il n’existait des clous pour qu’il les martèle.

– Le destin des montagnes doit être terrible. elles sont obligées de contempler toujours le même paysage.

– Si tu t’en vas en promettant ce que tu ne possèdes pas encore, tu perdras l’envie de l’obtenir.

– Bien des gens commentent les horreurs qui frappent les autres comme s’ils étaient très soucieux de les aider, alors qu’en réalité ils se complaisent à la souffrance d’autrui, par ce qu’elle leur permet de croire qu’ils sont heureux.

– On n’a pas besoin de gravir une montagne pour savoir si elle est élevée.

– C’était cela la liberté : sentir ce que son coeur désirait, indépendamment de l’opinion des autres.

– Tout le monde peut écrire ce qu’il veut ; mais personne ne parvient à se souvenir de choses qui n’ont jamais existé.

– L’être humain a deux grands problèmes : le premier est de savoir quand commencer, le second est de savoir quand s’arrêter.

– L’amour est une force sauvage. quand nous essayons de le contrôler, il nous détruit. quand nous essayons de l’emprisonner, il nous rend esclaves. quand nous essayons de le comprendre, il nous laisse perdus et confus.

– Il suffit de prêter attention ; les leçons viennent toujours quand vous êtes prêt, et si vous êtes attentif aux signes, vous apprendrez toujours tout ce qui est nécessaire pour l’étape suivante.

– Le désert est une femme capricieuse, qui parfois rend les hommes fous.

– Dans la contradiction, l’amour se renforce. dans la confrontation et la transformation, l’amour se préserve.

– L’âge ne fait perdre le rythme qu’à ceux qui n’ont jamais eu le courage d’avancer tout seuls.

– Il est toujours bon d’avoir une activité lente avant de prendre une décision importante.

– Quand on voyage vers un objectif, il est très important de prêter attention au chemin. c’est toujours le chemin qui nous enseigne la meilleure façon d’y parvenir, et il nous enrichit à mesure que nous le parcourons.

– Les rêves donnent du travail.

– L’extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires.

– L’homme ne pourra jamais cesser de rêver. le rêve est la nourriture de l’âme comme les aliments sont la nourriture du corps.

– La peur va jusqu’où commence l’inévitable ; dès lors, elle n’a plus de sens.

– Personne n’aime demander beaucoup à la vie, parce qu’il a peur de l’échec.

– Dans la vie, tout est signe.

– L’intuition n’a rien à voir avec la routine, elle relève d’un état d’esprit qui est au-delà de la technique.

– La coupe des souffrances n’a pas la même taille pour tout le monde.

– Le futur a été créé pour être changé.

– Essayer d’expliquer, c’est vouloir expliquer le mystère – impossible.

– Les dieux jettent les dés et ne demandent pas si nous avons envie de jouer.

– L’heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil.

– La seule utilité réelle de la cravate, c’est qu’on la retire, sitôt rentré chez soi, pour se donner l’impression d’être libéré de quelque chose, mais on ne sait pas de quoi.

– La réalité est ce que la majorité considère qu’elle est. ce n’est pas nécessairement le meilleur, ni le plus logique, mais ce qui s’est adapté au désir collectif.

– Le meilleur soldat est celui qui ressemble à une pierre. sans sortir la lame du fourreau, il réussit à prouver que personne ne pourra le vaincre.

 Plus que la faim, la soif, le chômage, la souffrance d’amour, le désespoir de la défaite, le pire de tout, c’est de sentir que personne, mais absolument personne en ce monde, ne s’intéresse à nous.

– La richesse n’est pas la quantité d’argent qu’on a mais la façon dont on l’utilise.

– Chaque être humain est unique, il a ses propres qualités, ses instincts, ses formes de plaisir. cependant la société impose une manière d’agir collective, et les gens ne cessent de se demander pourquoi ils doivent se comporter ainsi.

– Emporte dans ta mémoire, pour le reste de ton existence, les choses positives qui ont surgi au milieu des difficultés. elles seront une preuve de tes capacités et te redonneront confiance devant tous les obstacles.

– Peut-être dieu a-t-il créé le désert pour que l’homme puisse se réjouir à la vue des palmiers.

– Dieu n’abandonne jamais ses enfants, mais ses desseins sont insondables, et il construit notre route à l’aide de nos propres pas.

– Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d’aller de l’avant.

– Dans les contes pour enfants, les princesses donnent des baisers aux crapaud. dans la vie réelle, les princesses embrassent les princes et ceux-ci se transforment en crapauds.

– Seul celui qui est heureux peut répandre le bonheur autour de lui.

– Quand nous avons de grands trésors sous les yeux, nous ne nous en apercevons jamais. et sais-tu pourquoi ? parce que les hommes ne croient pas aux trésors.

– Un homme doit choisir. en cela réside sa force : le pouvoir de ses décisions.

– Les hommes qui se croient sages sont indécis à l’heure de commander et rebelles à l’heure d’obéir. ils pensent qu’il est honteux de donner des ordres et déshonorant de les recevoir.

– Avez-vous jamais rencontré quelqu’un qui se soit demandé pourquoi les aiguilles d’une horloge tournent dans un sens, et non dans le sens contraire ?

– Il n’y a qu’une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c’est la peur d’échouer.

– Une chute du troisième étage fait tout autant de dégâts qu’une chute du centième étage. si je dois tomber, qu’au moins je tombe de très haut.

– L’homme est né pour trahir son destin.

– Peu importe le nombre d’années que l’on a ; quand la nuit tombe, elle apporte avec elle des peurs cachées dans notre âme depuis l’enfance.

– La danse est l’une des formes les plus parfaites de communication avec l’intelligence infinie.

– Ce qui noie quelqu’un, ce n’est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l’eau.

– A un moment donné de notre existence, nous perdons la maîtrise de notre vie, qui se trouve dès lors gouvernée par le destin. c’est là qu’est la plus grande imposture du monde.

– Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde.

– Dieu peut tout. s’il se limitait à faire ce que nous appelons le bien, nous ne pourrions pas le nommer tout-puissant.

– Combien de fois abandonnons-nous notre chemin, attirés par l’éclat trompeur du chemin d’à côté ?

– Qu’est-ce qu’un prophète ? c’est un homme qui écoute encore les voix qu’il entendait lorsqu’il était enfant et qui croit toujours en elles.

– Excepté quelques cas pathologiques graves, les gens deviennent fous quand ils essaient d’échapper à la routine.

– Le bonheur est parfois une bénédiction – mais, le plus souvent, c’est une conquête.

– Nous sommes notre plus grande surprise.

– La folie, c’est l’incapacité de communiquer ses idées.

– Tout le monde croit savoir exactement comment nous devrions vivre.

– Quand quelqu’un prend une décision, il se plonge en fait dans un courant impétueux qui l’emporte vers une destination qu’il n’a jamais entrevue, même en rêve.

– Une quête commence toujours par la chance du débutant. et s’achève toujours par l’épreuve du conquérant.

– – l’amour est dangereux, dit-il. – très, renchérit l’ange. et alors ?

– Ce n’est pas un pêché que d’être heureux.

– Lorsque l’on tarde pour la cueillette, les fruits pourrissent. mais quand on repousse les problèmes, ils ne cessent de croître.

– Tout est écrit dans les sons. le passé, le présent et le futur de l’homme. un homme qui ne sait pas entendre ne peut écouter les conseils que la vie nous prodigue à chaque instant. seul celui qui écoute le bruit du présent peut prendre la décision juste.

– On ne peut se fier à un homme si l’on ne connaît pas la maison qu’il habite.

– Les hommes rêvent du retour plus que du départ.

– Le silence n’équivaut pas toujours à un assentiment : en général, il révèle simplement l’incapacité des gens à réagir sur le coup.

– La seule manière de sauver nos rêves est d’être généreux avec nous-mêmes.

– Des millénaires de civilisation ont fait du suicide un tabou, un outrage à tous les codes religieux : l’homme lutte pour survivre, pas pour renoncer.

– Le présent est toujours très bref, même si certains croient posséder un passé où ils ont accumulé des choses, et un avenir où ils accumuleront plus encore.

– Il existe deux choses qui empêchent une personne de réaliser ses rêves : croire qu’ils sont irréalisables, ou bien, quand la roue du destin tourne à l’improviste, les voir se changer en possible au moment où l’on s’y attend le moins.

– Les gens veulent tout changer et, en même temps, souhaitent que tout continue uniformément.

– Des démons surviennent et repartent à tout moment, sans que les choses soient nécessairement perturbées par leur présence.

– Quand on veut une chose, tout l’univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve.

– Ce qui importe ce n’est pas celui qui donne une bonne réponse, mais celui qui a raison.

– En ce moment, beaucoup de gens ont renoncé à vivre. ils ne s’ennuient pas, ils ne pleurent pas, ils se contentent d’attendre que le temps passe. ils n’ont pas accepté les défis de la vie et elle ne les défie plus.

– Une ville est une femme capricieuse, il lui faut du temps pour se laisser séduire et se découvrir complètement.

– Lorsqu’une chose évolue, tout ce qui est autour évolue de même.

– Sur le chemin, comme dans la vie, la sagesse n’a de valeur que si elle peut aider l’homme à vaincre un obstacle.

– En général, la mort fait que l’on devient plus attentif à la vie.

– Aimer, c’est perdre le contrôle.

– La liberté n’est pas l’absence d’engagement, mais la capacité de choisir.

– Le monde trouvera sa vérité quand l’homme saura aimer – jusque-là, nous vivons en pensant que nous connaissons l’amour, mais sans avoir le courage de l’affronter tel qu’il est.

– Clore des cycles, fermer des portes, finir des chapitres – peu importe comment nous appelons cela, l’important est de laisser dans le passé les moments de la vie qui sont achevés.

– Une fois résolu, un problème est d’une simplicité atterrante.

– L’amour est petit, il n’y en a que pour un ou une, et attention ! toute tentative pour dire que le coeur est plus grand que cela est considérée comme maudite.

– Tous les abrutis devraient avoir écrit sur leur carte de visite qu’ils sont des abrutis. comme ça, on saurait à qui l’on s’adresse.

– La condition humaine nous fait partager seulement ce que nous avons de meilleur, parce que nous sommes toujours en quête d’amour et d’acceptation.

– Un monde sans abrutis, ce serait le chaos ! au lieu de chômeurs comme on a aujourd’hui, il y aurait du travail en trop, et personne pour travailler !

– Personne ne peut fuir son coeur. c’est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu’il dit.

– Il faut lutter pour ses rêves, mais il faut savoir également que quand certains chemins se révèlent impossibles, mieux vaut garder son énergie pour parcourir d’autres routes.

– Travailler est une bénédiction quand cela nous aide à penser à ce que nous sommes en train de faire. mais cela devient une malédiction quand cela n’a d’autre utilité que de nous éviter de penser au sens de notre vie.

– Une action est une pensée qui se manifeste.

– La liberté, si durement acquise, n’est autre qu’un exil déguisé.

– Quand un homme marche vers son destin, il est bien souvent forcé de changer de direction.

– Très souvent, au cours de notre existence, nous voyons nos rêves déçus et nos désirs frustrés, mais il faut continuer à rêver, sinon notre âme meurt.

– Le bon combat est celui qui est engagé au nom de nos rêves.

– L’homme ne naît pas, et il ne meurt jamais. il s’efforce d’exister, il ne cessera jamais de le faire, car il est éternel et permanent.

– Tout ce qui est fait dans le présent affecte l’avenir en conséquence, et le passé par rédemption.

– La diplomatie est aussi l’art de reporter les décisions jusqu’à ce que les problèmes se résolvent d’eux-mêmes.

– A tout être humain ont été concédées deux qualités : le pouvoir et le don. le pouvoir conduit l’homme à la rencontre de son destin ; le don l’oblige à partager avec les autres ce qu’il y a de meilleur en lui.

 

The story of the pencil

in “Like a flowing river”

Lessons from Yabut

Apprentice Asia’s Jonathan Yabut made a list of issues that he considers relevant to win any contest.
Although I am far from being a fan of this type of TV program, I liked some points of Yabut’s list. See below

1. It pays to be prepared
2. Honesty is truly the best policy
3. Think big picture
4. Find “” and firm up “” your strengths
5. Appreciate the beauty of strategy
6. Choose
7. Look ahead
8. Value your beginnings, all the way to the end
9. The universe can be your ally
10. Become your favorite movie, in a good way

to read the full post, click here

Accepting the fight

If someone confronts you over ideas or ideals, step up and accept the fight, because conflict is present in every moment of our lives and sometimes it needs to show itself in the broad light of day.

But do not fight in order to prove that you are right or to impose your ideas or ideals on someone else.
Only accept the fight as a way of keeping your spirit clean and your will spotless. When the fight is over, both sides will emerge as winners, because they tested their limitations and their abilities.

Since both respect the courage and determination of the other, the time will come when they will once again walk along hand-in-hand, even if they have to wait a thousand years for that to happen.

Meanwhile, if someone merely wishes to provoke you, shake the dust from your feet and carry on. Only fight with a worthy opponent, and not with someone who uses trickery to prolong a war that is already over, as happens with all wars.

Such cruelty does not come from the warriors who meet on the battlefield and know what they are doing there, but from those who manipulate victory and defeat for their own ends.

The enemy is not the person standing before you, sword in hand. It is the person standing next to you with a dagger concealed behind his back.

The most important of wars is not waged with a lofty spirit and with your soul accepting its fate.

It is the war that is going on now as we are speaking and whose battlefield is the Spirit, where Good and Evil, Courage and Cowardice, Love and Fear face each other.

taken from THE MANUSCRIPT FOUND IN ACCRA

Poor vampire

What is a vampire?

It is someone who at a certain moment in their existence becomes immortal.

In other words, after that moment their body will no longer follow the normal course of nature; they will become forever young, and they can live as long as they like without having to deal with problems caused by growing old.

The vampire’s only diet is a little blood every day, and their only care with their skin is to avoid sunlight – but after all, this is a very small price to pay to enjoy all the possibilities of eternal life.

Except for one thing: vampires stop in time, while the world carries on changing.

Let us imagine a human being who becomes a vampire right at the finals of the 1986 World Cup.

He could smoke on airplanes, did not need to puzzle over picking what channel to watch on the television – the choice was so limited.

He had an actress for a sex symbol, understood all about carburetors and fought for his socialist ideal, convinced that the Soviet Union would soon have more capable governors, and the yearnings of the people (called the proletariat) would at last be respected.

One fine day he falls in love with a 22-year-old sociology student.

He admires her beauty, her enthusiasm, her idealism.

He suggests transforming her into a vampire, but she refuses – she has seen too many horror films.

She is in love too and does not want to lose him, but she sets one single condition for going ahead with their relationship: he must never suck her blood.

The vampire has no choice but to keep his word.

They get married in the registry office to avoid mortal crucifixes.

Twenty years roll by – in fact fly by, because another four World Cups have taken place. The former university student is now 42 years old, working in a bank (unemployment problems) or else writing useless Master’s and Ph.D. theses and dissertations merely to justify her life as a professional student.

Carburetors have disappeared from the face of the earth.

In horror he leafs through a magazine and sees his old sex-symbol actress transformed into a hybrid product made of plastic, Botox and silicone, her face coated with tons of makeup.

He feels guilty for having 200 TV channels and only watches the same ones as long ago.

The Soviet Union has collapsed.

He was obliged to abandon his beloved cigarettes (although it did not affect his health, don’t forget that vampires are immortal), because smoking became impossible, either because of laws or because of the way people looked at him in restaurants.

And worst of all: everyone is talking about chat, Internet, iPod, rave and so on.

The vampire tries to keep up to date, but everything seems absolutely complicated, irritating and senseless.

He looks at the computer as if he were looking at a clove of garlic – with a mixture of horror and impotence.

He will never be able to manage one of those, although he has tried several times.

His friends are retired, spend their days playing cards – they also do not know how to deal with computers, but they do not mind, the group has grown old together, they all have the same interests and can share experiences. The vampire stays young.

Immortal.

Now he is faced with eternal depression.

He attempts suicide, going out in the sunlight or looking at crucifixes, only to discover that these were myths created by the Church and cause him no harm at all.

He is left with one consolation: there is still one political figure that he knows all about (because all the other governors across the world have changed).

But Fidel Castro will also pass.

And then nothing, absolutely nothing, will remain of the world that the vampire once loved so much.

Twitcam 31/Jul/2013